Accueil > Actualités et médias > Reprise progressive le 11 mai : Ne pas se précipiter et assurer la sécurité (...)

Reprise progressive le 11 mai : Ne pas se précipiter et assurer la sécurité !

Article publié le mardi 14 avril 2020
  • Version imprimable

Le 13 avril 2020, le président de la République a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai et une réouverture progressive à cette date pour les écoles, les collèges et les lycées.

Pour l’UNSA Éducation, cette reprise doit être sécurisée, préparée et précisée. Il est essentiel de ne pas se précipiter et de s’assurer d’une organisation qui garantisse la sécurité sanitaire des personnels et des élèves en prenant toutes les mesures nécessaires. Cette sécurité sanitaire est la priorité. Il faut établir un protocole de reprise qui devra être discuté avec les représentants des personnels.

Par ailleurs, avant toute reprise, il sera indispensable d’accorder du temps aux équipes afin de se retrouver et d’avoir le temps de préparer l’accueil des élèves.

En effet, il faudra tenir compte des conséquences de la pandémie sur le moral des collègues et des équipes, possiblement affectés par des décès de proches ou confrontés à des situations difficiles. Elles et ils sont par ailleurs mobilisé·es depuis des semaines pour assurer les continuités administratives, pédagogiques, éducatives ou encore dans l’accueil d’enfants de soignant·es et même directement dans la lutte contre la maladie pour les personnels volontaires de santé scolaire.

Les équipes devront aussi travailler à l’accueil des élèves qui, eux aussi, auront vécu ce moment difficile. Le lien avec les familles sera également important. Le moment de cette reprise ne pourra pas être comme un simple retour en classe après une période de vacances.

Retrouvée une période scolaire avant les vacances d’été peut-être une chance à condition de le faire sans précipitation et dans de bonnes conditions. Ce temps devra être alors mis à profit pour retrouver un lien éducatif, pour renouer avec les élèves qui se seront le plus éloignés de l’École pendant cette période, pour reprendre contact avec les apprentissages.

Mais la priorité reste et doit rester la sécurité sanitaire de la population dans son ensemble. Pour l’UNSA Éducation une reprise ne sera possible que si toutes les conditions de sécurité sont réunies pour les personnels et les élèves.

Avec l’ensemble de ses syndicats, l’UNSA Éducation sera force de proposition dès le mardi 14 avril auprès du ministre de l'Education pour obtenir des garanties et construire les conditions d’une reprise sereine.



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP