Accueil > Agir pour vous localement > Académie de Clermont-Ferrand > Clermont-Ferrand - CTA du 20 novembre 2017

Clermont-Ferrand - CTA du 20 novembre 2017

Article publié le mercredi 22 novembre 2017
  • Version imprimable

CTA du 20 novembre 2017

La déclaration liminaire faite par la délégation UNSA Éducation se trouve en document joint.


Effectifs 2017 et prévisions 2018 :
Les effectifs sont en baisse dans le 1er degré dans tous les départements de l'académie, baisse qui laisse craindre une carte scolaire difficile pour la rentrée 2018.
De plus, Mme le Recteur fait état de chiffres ministériels qui, s'ils étaient appliqués, permettraient la fermeture de quelques centaines de postes !
Les effectifs sont stables ou en hausse dans le 2nd degré.
L'UNSA Éducation a rappelé que ce ne devraient pas être seulement les chiffres qui dictent la carte scolaire. Il faut tenir compte des spécificités : ruralité de l'académie, besoins en ASH, conventions signées entre les 4 départements et l’État sur les écoles rurales....

Carte des formations
Un point est fait sur la future carte des formations pour la rentrée 2018.
Les relations avec la région AURA étant tellement compliquées, plus personne ne comprend comment va s'établir cette carte, ni dans quel calendrier.  Le CREFOP, qui selon la région ne sert à rien, a des difficultés, tout comme le CTA, à y voir clair et donner des priorités.
Ce qui ressort de la discussion c'est qu'il y a très peu de propositions d'ouvertures de nouvelles sections sous statut scolaire et que l'accent est mis sur l'apprentissage.
De plus, nous constatons que les propositions faites  dans l'enseignement privé sont plus nombreuses, jusqu'à la création d'un BTS Tourisme au Puy en Velay co – porté par un lycée privé et un lycée public, montage contre lequel nous exprimons notre désaccord.
Un CAEN devrait se tenir le 2 février pour valider, entre autre, la carte académique.

Accompagnement des personnels des GRETA :
Un point est fait sur la situation des GRETA de l'académie de Clermont et en particulier sur celui des Monts du Cantal dont l'activité qui reposait à 70 % sur des marchés publics est en grosse difficulté.
Une fois encore, l'UNSA Éducation fait remarquer que la région AURA, en ne reconduisant pas les dispositifs SIEG 1 et SIEG 2 qui portent sur la remise à niveau, préparation aux concours et insertion, est l'un des prestataires publics qui met le plus gravement en difficultés l'avenir des GRETA.
La présentation faite au CTA, l'est par le prisme des personnels puisque certains ont déjà reçu des lettres de licenciements. La DRH essaie donc de voir comment et dans quelles conditions ces personnels pourraient être reclassés.
L'UNSA Éducation intervient aussi pour demander la situation des personnels (nombre d'emplois, nombre d'emplois dépendant réellement des marchés publics et directement impactés...) et pour  dire que nous serons vigilants au reclassement des personnels y compris les personnels administratifs qui risquent aussi d’être fortement impactés.

PPCR : point d'étape
La discussion porte uniquement sur les rendez-vous de carrière.
D'ici le 22 novembre une réunion d'informations et d'échange aura été organisée dans chacun des 4 départements de l'académie.
Les premiers rendez-vous de carrière individuels ont eu lieu.

Pour l'UNSA Éducation Clermont-Ferrand
Bruno BISSON, secrétaire académique

Documents joints



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP